yoga et grossesse

Le yoga est l’allié de la grossesse. Il permet de soulager les maux de dos, de se tonifier en douceur et de mieux préparer son corps à l’accouchement. Pour en savoir plus, l’équipe de Ginger and Lemon est allée à la rencontre d’Ellen SPILLMANN, Professeur de yoga à Toulouse.

5 questions à Ellen SPILLMANN, Professeur de Yoga à Toulouse.

✓ Quels sont les bienfaits du Yoga pendant la grossesse ?

Depuis longtemps il est démontré que le Yoga accompagne au mieux la grossesse et prépare à l’accouchement : il est d’une aide précieuse face à des inconvénients variés (comme les maux de dos et les remontées acides) et apporte l’assouplissement de la région du bassin, l’entretient et le renforcement adéquat du corps et un travail respiratoire important.

Mais les bienfaits centraux me semblent être la connaissance de soi et de son corps et la confiance qui en découle.

L’état méditatif qui est au cœur du Yoga constitue l’état idéal pour la femme qui accouche : Une naissance se passe bien lorsque le mental de la mère est calme et dirigé vers ce qu’elle est en train de vivre. C’est à cette condition-là que l’équilibre hormonal se fait au mieux et que la femme peut être à l’écoute de son corps qui détient les connaissances nécessaires pour vivre ce passage initiatique.

✓ Quels sont les meilleurs exercices de renforcement pour les femmes enceintes?

La grossesse et l’accouchement demandent et révèlent en même temps la force d’une femme. Elle a besoin de trouver sa puissance au sein de la détente.  La posture de Yoga est définit par l’équilibre de ces mêmes éléments : la stabilité et l’effort d’un côté et le lâcher-prise de l’autre.

Fortifier le dos et les jambes rend possible des positions naturellement droites et toniques et par là une respiration aisée et profonde. L’effort physique – tout en douceur – stimule également la circulation sanguine, la digestion et le métabolisme. La mère en profite autant que le bébé.

D’ailleurs, les postures de renforcement seront choisies pour faire ressentir à la future mère sa puissance féminine.

✓ Quels sont les zones les plus importantes sur lesquelles se concentrer tout au long de la grossesse et après?

C’est au sein de notre Centre – c’est à dire dans l’espace du bas-ventre et du bassin – que la femme porte son petit. A la naissance le bébé émergera de là vers la lumière du jour. Trop souvent dans la tête il est important pour la femme enceinte d’y descendre avec son souffle, son ressenti et sa conscience pour pouvoir y être pleinement présente.

Dans les semaines et mois après l’accouchement la jeune mère prendra particulièrement soin de son périnée et aussi de son ventre désormais habité à nouveau par elle seule.

✓ Quels sont les exercices que vous recommanderiez pour renforcer les muscles pelviens?

Au profit de leur santé, de leur féminité et de leur sexualité il serait l’idéal pour les femmes de « faire connaissance » avec leur plancher pelvien bien avant de tomber enceinte. Si un périnée bien tonique est souhaitable pour contenir aisément le bébé grandissant dans le ventre de sa maman, la période de la grossesse prépare l’accouchement qui représente une grande ouverture. Ce n’est donc pas le moment de réaliser un renforcement systématique des muscles pelviens mais plutôt un temps pour habiter, ressentir et détendre le périnée en douceur pour l’aider à s’ouvrir au moment venu de la naissance.

Après l’accouchement vient la phase du renforcement du périnée qui doit retrouver sa tonicité – toujours avec délicatesse et avec la conscience qu’il est aussi important de savoir détendre que de savoir contracter.

Les exercices liés aux visualisations s’avèrent très aidant pour développer un ressenti pour le périnée. Il est fondamental de se permettre plaisir et sensualité pendant ce travail au sein d’un espace souvent mal connu et tabou dans notre culture.

✓ Y a t’il des postures à éviter durant la grossesse ?

En Yoga, il est très difficile de faire des généralités puisque chaque personne est différente de par son histoire, ses besoins et ses capacités.

Sous cette réserve on peut constater que pour les femmes enceintes, il serait bien  d’éviter des postures qui mettent leur équilibre en danger (p.ex. la chandelle ou la posture sur la tête) et de leurs préférer des variantes adaptées ou carrément d’autres postures. Il est également nécessaire d’adapter les postures qui compriment le ventre – ce qui est désagréable pendant la grossesse – et celles qui exercent une pression trop importante sur le périnée par un travail abdominal intense.

Retrouvez Ellen Spillmann ici pour vos cours de Yoga Prénatal